Angie Ambavilanitra “Maso Adala” l’album est disponible depuis 18 mars 2017.     “Maso Adala” est le premier album du groupe malgache Angie Ambavilanitra, un CD très attendu à Tamatave, ville d’origine de la formation musicale.

Un album de 8 titres qui aborde certains maux de la société malgache sans tabous.

L’artiste chanteuse précise avant tout que “ cet album est une oeuvre musicale écrite comme un journal intime pour des passionnés de musique”.

Les compositions du groupe Angie Ambavilanitra dépassent le cadre des sonorités traditionnelles malgaches. Depuis sa création en 2013, le groupe s’est diversifié en choisissant un style musical très élargi et progressif. Autrement dit, une fusion des genres musicaux sur une simple base acoustique. Un choix simple mais très agréable à l’écoute comme “Zaza Nariagna”, l’un des 8 titres de l’album, une chanson qui aborde le thème grave de l’abandon des enfants sur un fond de musique rythmique jazz.

Un savant mélange des musiques              qui fait la particularité du groupe et le distingue également dans le monde musical. Le groupe Angie Ambavilanitra sera en tournée promotionnelle dans la région en 2017, après la sortie de l’album “Maso Adala” prochainement à Madagascar.

L’hommage aux tirailleurs comoriens s’est déroulé à l’Arc de Triomphe dimanche 27 novembre dernier.. Plusieurs délégations de la région parisienne étaient aux côtés de l’Amicale pour la Mémoire des Tirailleurs Comoriens. Une mobilisation marquée par le ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu. Une cérémonie en hommage aux Tirailleurs Comoriens morts sur le champ de bataille pour la liberté. 

Un pan de l’histoire pas très populaire au sein de la communauté comorienne. C’est pourquoi, l’Amicale pour la Mémoire des Tirailleurs Comoriens, très active sur ce principe se mobilise pour que cette histoire sorte de l’ombre. Pas pour la célébrité, mais pour qu’elle soit connue de tous, anciennes et nouvelles générations. Aujourd’hui, l’histoire nous apprend que les soldats n’avaient pas d’unité de combat. Ils étaient rattachés à d’autres bataillons, comme celui des combattants Malgaches ou des Tirailleurs Somalis.

Une cérémonie officielle marquée par la présence d’élus de la République En France, de nombreux officiels ont répondu à l’invitation de l’Amicale pour la Mémoire des Tirailleurs Comoriens. Des députés, des conseillers généraux, départementaux et des élus municipaux. Parmi eux des élus de la république originaires des Comores. A noter, également, la présence de l’ambassadeur de l’Union des Comores en France, ainsi que plusieurs délégations de la région parisienne et amis des Comores.

La flamme du souvenir qui brûle depuis le 11 novembre 1923, sans interruption sous l’Arc de Triomphe est dédiée à l’ensemble des soldats morts pour la France. Mais dimanche 27 novembre dernier, un hommage national était rendu aux Tirailleurs comoriens tombés pour la France et la liberté. La cérémonie s’est articulée autour de plusieurs symboles forts. Comme l’interprétation des hymnes de l’Union des Comores et la Marseillaise et le dépôt des gerbes par des officiels sur la tombe du soldat inconnu. La cérémonie s’est terminée par la signature du livre d’or par les officiels.

Les réactions sur les réseaux sociaux sont nombreuses depuis le déroulement de la cérémonie. Beaucoup de personnes espèrent que cette journée solennelle réveillera les sentiments les plus profonds pour que la transmission du #devoirdemémoire perdure.

Originaire de Mohéli, Soubi (Soubira Attoumani) est un auteur, chanteur, compositeur. Il a plus de 30 ans d'expérience et de pratique dans ces instruments à cordes. A l'époque il fabriquait ses boites à musique à l'aide d'un simple bout de contreplaqué, du fil de pêche et des câbles de frein à vélo... Des souvenirs aujourd'hui ancrés dans sa mémoire. Des souvenirs qu'il aime raconter. L' artiste est souvent sollicité lors des mariages traditionnels. Mais sa persévérance dans ce registre musical depuis son enfance l'a conduit sur la scène internationale. On l'écoute dans cette chanson intitulée "Bwéni Bwara" enregistrée à Moroni, salle Al kamar en septembre 2016.
Cliquer sur la photo pour lancer le clip.

© 2023 by Wassnawass Com.  Proudly created with Wix.com